Conseils aux résidents et aux voyageurs

L’île Maurice est une République indépendante avec ses coutumes, ses mœurs et ses lois. Il est important de prendre toutes les informations utiles avant votre séjour.

La conduite à Maurice

L’état général du réseau routier est correct. Le permis de conduire français est accepté pour des séjours touristiques. Les résidents doivent, quant à eux, échanger leur permis français contre un permis mauricien auprès des services de police.
La conduite s’effectue du côté gauche.

Le système juridique mauricien

Les cours de district, cours intermédiaires et la Cour Suprême traitent les affaires en liaison avec le "Directeur des Poursuites Publiques" (DPP, équivalent du Procureur français) sous l’autorité du "Chef juge" (équivalent du Garde des Sceaux).

Il n’existe pas de "juge d’instruction" dans le système mauricien. Les services de police ont en conséquence une grande latitude dans l’instruction des affaires.

La justice mauricienne fait preuve d’une grande sévérité pour tout ce qui concerne les affaires de drogue

Achat d’un bien immobilier

L’achat d’un bien immobilier (IRS, RES, dispositifs remplacés depuis peu par le PDS ou « Property Development Scheme ») requiert les mesures de précaution d’usage : prise d’information sur le promoteur, lecture attentive des contrats …

Une prudence accrue est fortement recommandée concernant les achats sur plan, vu le nombre de litiges rapportés par des ressortissants français sur ce type de produits.

Déplacement illicite d’enfants

Maurice étant un pays lié à la France par la Convention de la Haye sur les aspects civils de l’enlèvement international d’enfants, la section consulaire de l’Ambassade de France à Port Louis met en garde les parents sur les risques encourus en cas de déplacement illicite d’enfant.

Tout.e ressortissant.e français.e qui, pour fuir une situation conjugale conflictuelle, déciderait de regagner la France en emmenant son ou ses enfants, sans le consentement de son conjoint ou sans décision de justice l’y autorisant, encourt le risque de devoir restituer son ou ses enfant.s à son conjoint, aux termes d’une procédure engagée sur le fondement de la Convention de la Haye du 25 octobre 1980 sur les aspects civils de l’enlèvement international d’enfants.

Des informations complémentaires figurent sur la rubrique consacrée aux enlèvements internationaux d’enfants du site internet France Diplomatie.

Ambassade et consulats de Maurice en France

La liste à jour des représentations diplomatiques et consulaires de Maurice en France sont consultables dans les Conseils aux Voyageurs de France Diplomatie.

Dernière modification : 20/12/2018

Haut de page