L’Accord de Paris sur le climat ratifié par Maurice

JPEG

Une conférence de presse s’est tenue lundi 25 avril, suite à la signature de l’Accord de Paris sur le climat et en présence de M. Alain Wong, ministre mauricien de l’environnement, M. Laurent Garnier, ambassadeur de France à Maurice et de Simon Springett, représentant permanent de Maurice aux Nations Unies. La cérémonie d’ouverture de la signature, qui s’est tenue au siège des Nations Unies vendredi 22 avril, a rassemblé 175 Parties signataires (174 États et l’Union Européenne). Un chiffre historique : l’Accord de Paris devient l’accord international ayant récolté le plus de signatures pour une journée d’ouverture.

JPEG

L’ambassadeur de France, M. Laurent Garnier, a rappelé lors de la conférence de presse que la France continue de présider le processus de la COP 21 jusqu’au passage de relais au Maroc en novembre 2016. La présidence française poursuit son action en faveur du climat notamment en faveur de plusieurs initiatives, comme l’Alliance Solaire Internationale (ISA), l’initiative CREWS sur le risque climatique et les systèmes d’alerte précoce ou encore l’Initiative pour les énergies renouvelables en Afrique, projets phares qui devraient également bénéficier à Maurice.

JPEG

Laurent Garnier a également félicité l’engagement d’acteurs non étatiques, notamment les collectivités locales, notamment, à Maurice, la ville de Curepipe, ou dans le secteur privé, comme la société Currimjee : Deux acteurs ayant pris un engagement volontaire en faveur du climat dans le cadre de l’Agenda des solutions.

En plus de faire partie des 175 Parties signataires de l’Accord, Maurice compte parmi les 15 premiers pays ayant ratifié l’accord. La Présidente de la république de Maurice, Mme Ameenah Gurib Fakim était présente à New York pour y remettre l’instrument de ratification.

JPEG

Dernière modification : 26/04/2016

Haut de page