La France prend la présidence de la Commission de l’océan Indien (20 mai 2021)

La France prend pour un an la présidence de la Commission de l’océan Indien, à l’occasion du Conseil des Ministres, le 20 mai 2021.

Depuis plus de 30 ans, la France est membre de la Commission de l’océan Indien (COI), aux côtés de l’Union des Comores, de Madagascar, de Maurice et des Seychelles.

La COI est une organisation internationale avec une identité insulaire et francophone. Ses cinq Etats-membres partagent la même ambition de dynamiser l’organisation. Cette volonté s’est illustrée en 2020 par la révision de l’Accord fondateur de Victoria afin de donner à la COI les moyens de conduire des actions collectives et de donner une place statutaire au Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement.

Quels sont les objectifs et les missions de la COI ?

L’action de la Commission de l’océan Indien se décline en plusieurs axes stratégiques :

  • La stabilité et la sécurité, notamment dans le domaine maritime ;
  • L’intégration économique des Etats insulaires de la commission, en promouvant l’économie bleue, label pour l’utilisation éthique et durable de la mer ;
  • La préservation de l’environnement et la gestion des risques climatiques et environnementaux ;
  • La coopération sanitaire, au-delà de la crise sanitaire actuelle, notamment concernant des enjeux de santé publique ;
  • La coopération scientifique et universitaire.

Des projets concrets sont menés selon ces axes stratégiques. Ils mobilisent des partenaires financiers aussi divers que l’Agence française de développement (AFD), l’Union européenne (UE), le Fonds vert pour le climat et la Banque Mondiale.

Pourquoi la France est-elle membre de la Commission de l’océan Indien ?

La participation française est motivée par la volonté que La Réunion participe pleinement à la coopération régionale au sein de la COI. En effet, La Réunion est liée aux pays de la sous-région à travers son histoire et ses échanges économiques, commerciaux et humains denses.

Les statuts de la COI permettent à des entités régionales de candidater en tant que membre. Le 10 janvier 1986, la France est ainsi devenue un membre à part entière de la commission au titre de La Réunion.

Depuis son adhésion et la première présidence française de la COI assurée d’octobre 1992 à décembre 1993, la France a approfondi ses activités dans le cadre de cette organisation.

Pour plus d’informations :

Dernière modification : 20/05/2021

Haut de page