Négociations entamées en vue d’approfondir les relations commerciales entre l’UE et l’AOA

Le 2 octobre 2019, l’Union européenne a lancé des négociations avec cinq pays d’Afrique orientale et australe afin d’approfondir leurs relations commerciales.

Le mercredi 2 octobre 2019, l’Union européenne a entamé des négociations avec cinq Etats partenaires d’Afrique orientale et australe (AOA) : les Comores, Madagascar, Maurice, les Seychelles et le Zimbabwe. Ces négociations ont été lancées à Maurice en présence du Premier ministre mauricien, M. Pravind Jugnauth, du ministre des Affaires étrangères, de l’Intégration régionale et du Commerce international, M. Nandcoomar Bodha, de l’ambassadeur de l’Union européenne auprès de Maurice et des Seychelles, M. Vincent Degert, et d’une délégation de la direction générale du Commerce de la Commission européenne menée par Mme Helena König, directrice générale adjointe. Elles ont pour but d’approfondir l’accord de partenariat économique intérimaire conclu entre l’UE et ces cinq pays en 2007, entré en vigueur en 2012.

Les accords de partenariat économique (APE) sont des accords commerciaux et de coopération au développement, permettant :
-  Un accès en franchise de droits et sans contingent au marché de l’UE
-  Une base de règles d’origine favorables pour les pays partenaires
-  La diversification des exportations, des gains de compétitivité et la création de chaînes de valeur locales

Lancement des négociations d'approfondissement de l'accord de partenariat économique UE-AOA, le 2 octobre 2019 - JPEG

L’Union européenne, premier partenaire commercial des cinq Etats de l’AOA, est la principale destination des exportations de Maurice. Avec ce nouvel accord, les échanges iraient au-delà des biens, couvrant les services, les investissements, les droits de propriété intellectuelle, les obstacles techniques au commerce, ainsi que le développement durable.

L’accord viendrait ainsi appuyer la mise en œuvre de l’Alliance Afrique-Europe pour un investissement et des emplois durables, lancée en 2018. Plus globalement, il contribuera à la coopération et à l’intégration régionale, développera le commerce et l’investissement avec des partenaires africains et européens, et renforcera les liens unissant l’Afrique et l’Union européenne.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter le communiqué de presse de l’Union européenne.

Dernière modification : 04/10/2019

Haut de page